Menu Close

Les 5 critères d’un bon médiator pour guitare

mediator guitare

Les 5 caractéristiques clés dans le choix d’un médiator :

1. Tenir compte de l’épaisseur du médiator

Encore appelé plectre, pick ou onglet, le médiator est un petit objet qui sert à gratter les cordes d’une guitare. Il permet de jouer avec rapidité et de ne pas abîmer les doigts. Lors du choix d’un médiator, le premier élément caractéristique à prendre en compte est l’épaisseur. Elle joue un rôle capital sur la déformation ou non du médiator sur les cordes. Lorsque le médiator est trop épais, difficilement il se déforme et nécessite donc beaucoup de force pour pourvoir gratter les cordes.

Si vous voulez utiliser votre médiator pour jouer les accords, il faut opter pour celui qui n’est pas trop épais mais s’il s’agit d’un solo ou de la rapidité dans le jeu, le médiator épais serait utile. Également, il faut garder à l’esprit que les médiators épais permettent d’avoir le contrôle sur ceux qui sont fins permettent d’obtenir de ls tolérance. Mais, si les cordes de votre guitare sont épaisses, il serait mieux pour vous opter pour un médiator épais pour faciliter la vibration des cordes. Aussi, si lors du jeu, vous constatez que votre médiator épais ne se déforme pas, le mieux c’est d’arrêter pour ne pas casser les cordes de votre guitareLes 7 critères dans le choix d’une guitare électrique.

2. La forme et le design du médiator

Le second caractère du médiator qui influence le jeu et le son donné par votre instrument est sa forme. En forêt, pour avoir une bonne attaque des cordes, la forme du médiator jour un rôle principal. Or, vous n’êtes pas sans savoir que l’attaque est un facteur déterminant de al qualité (précision et netteté) du son.

Pour un débutant, nous recommandons de choisir un médiator dépourvu de toute attaque ou de tester plusieurs pour savoir lequel vous met à l’aise, mais si vous voulez une attaque franche, il faut opter pour un médiator pointu.

3. La taille du médiator

Le choix de taille du médiator dépend évidemment de vos préférences et convenances. Néanmoins, il faut savoir que plus le médiator plus il y aura assez de place pour le tenir le rendant ainsi plus confortable.

Aussi, vous devez tenir compte de vos mouvements dans le choix de la taille. Plus vos mouvements sont amples, plus vous aurez besoin d’un médiator plus grand pour vous sentir plus à l’aise.

4. La matière de fabrication du médiator

La matière ayant servi à la fabrication du médiator influence sur le son et donc le choix doit se faire suivant vos attentes en matière de sonorité et de jeu. Les matières les plus utilisées sont là celluloïd (matière plus utilisée et moins onéreuse), le nylon (très flexible et conseillé au débutant ou pour jouer les accords), le ultex (très rigide et qui ne s’use pas rapidement), le tortex (plus rigide que le nylon), l’os, le bois, le métal, la corne, l’acrylique, etc.

Ces matières sont très connues avec leur spécificité et leur utilité. Il en existe d’ailleurs des médiators fabriqués avec d’autres matières plus spécifiques. Il vous revient donc de les tester et de trouver celui qui vous convient et qui s’adapte à votre type de jeu.

Toutefois, vous pouvez opter pour les modèles en os ou en bois qui sont réputés pour la qualité de son qu’ils donnent.

5. Le prix du médiator

Pour mieux vous orienter, nous vous recommandons de choisir votre médiator en fonctions de son prix. Les médiators en plastique dont les moins onéreux et les plus faciles à utiliser. Ceux en os, en bois et autres peuvent être privilégiés si vous êtes un professionnel et si vous jouez sur de grandes scènes. Mais pour un débutant voulant s’entraîner, il est mieux de se procurer ceux en plastique ou en d’autres matières bon marché.

Leave a Reply

Your email address will not be published.